Appelez-nous au 01 47 63 66 66

Éloignement géographique, impossibilité de joindre votre médecin traitant, souci de santé mineur d’un enfant, renouvellement d’ordonnance… Plus besoin de se déplacer, avec la téléconsultation médicale, vous pouvez consulter un médecin partout et à toute heure par visioconférence.

Depuis le 15 septembre 2018, les consultations médicales réalisées à distance, aussi appelées téléconsultations médicales, sont remboursées, sous certaines conditions, par l’Assurance maladie. Mais de quoi s’agit-il ? Selon une enquête 1 menée par Harris Interactive pour l’opérateur de télémédecine Livi, si pour 86 % des individus interrogés le terme de téléconsultation médicale est bien connu, seuls 59 % disent voir « précisément » ce qu’il en est et 37 % se sentent « bien informés ».

Qu’est-ce que la téléconsultation médicale ?

La téléconsultation médicale est une consultation réalisée à distance, par écran interposé, d’un patient par un médecin, généraliste ou spécialiste. Dès 2015, Axa a été précurseur en lançant le premier service de téléconsultation à destination des salariés bénéficiaires de ses contrats de santé d’entreprise. Au travers d’un numéro spécial, disponible 24h24 et 7j/7, les assurés Axa peuvent joindre l’un des médecins généralistes salariés d’Axa Assistance (inscrits à l’Ordre des médecins). Après un échange avec le patient, le professionnel peut établir un diagnostic et si besoin transmettre une prescription. Cette consultation ne se substitue pas à une visite médicale physique et ne permet en aucun cas de délivrer un arrêt ou certificat de travail.

Pourquoi avoir recours à la téléconsultation ?

Conscient de l’enjeu du déploiement de la télémédecine pour améliorer l’organisation du système de santé et l’accès aux soins, le gouvernement s’est aussi intéressé au sujet. Après un long processus d’expérimentation dans certains territoires et de négociation entre les syndicats de médecins et l’assurance maladie, les conditions de réalisation et de prise en charge, ainsi que les tarifs encadrant les téléconsultations ont été définis en juin 2018, par un avenant à la convention médicale.

La téléconsultation permettra ainsi de :

  • Faciliter l’accès aux soins sur l’ensemble du territoire, y compris dans les déserts médicaux.
  • Assurer une prise en charge et un suivi plus rapide des patients, en évitant des délais de consultation souvent trop longs.
  • Éviter des déplacements inutiles ou un recours aux urgences.

Comment s’organise une téléconsultation ?

La téléconsultation est une consultation classique, mais à distance. Elle repose sur deux exigences technologiques :

  • Le recours à un échange vidéo, exigé par la loi pour garantir la qualité de vos échanges avec le médecin.
  • La connexion à une solution sécurisée pour assurer la sécurité et la confidentialité des informations à caractère médical qui sont échangées.

Après avoir pris votre rendez-vous, le médecin vous envoie un lien vous invitant à vous connecter :

  • Soit depuis votre domicile sur un site web ou une application sécurisée, à partir de votre ordinateur, votre tablette ou votre smartphone équipés d’une webcam et reliés à internet.
  • Soit depuis un lieu dédié, comme les maisons de santé pluriprofessionnelles, les pharmacies ou des entreprises qui sont équipées d’une cabine. Ces cabines disposent d’appareils de mesure qui enregistrent vos constantes (pouls, tension, fonds de l’œil, etc.) et les transmettent en temps réel au médecin, qui a alors des éléments supplémentaires pour établir son diagnostic.

Comment se déroule une téléconsultation ?

Dans tous les cas, vous avez la possibilité de vous faire assister par un autre professionnel de santé (médecin, infirmier, pharmacien, etc.).

Avant de réaliser la téléconsultation, le médecin doit demander et recueillir votre consentement. Puis la téléconsultation se déroule de façon assez classique :

  • Un entretien préalable détermine les raisons de votre rendez-vous.
  • Le médecin étudie les documents que vous avez pu lui transmettre.
  • Un examen clinique peut être éventuellement réalisé si vous êtes accompagné d’un professionnel de santé ou si l’équipement disponible le permet, comme un appareil de mesure.

À l’issue de la téléconsultation, le médecin vous envoie la prescription (ordonnance de médicaments ou examens complémentaires) sous format papier, par voie postale, ou sous format électronique, de façon sécurisée, afin de garantir la confidentialité de vos échanges.

Il transmet une copie du compte rendu de la consultation au médecin traitant ou au médecin ayant demandé l’acte.

Quelles sont les conditions d’une prise en charge par l’Assurance Maladie ?

Plusieurs conditions doivent être réunies pour que la téléconsultation soit prise en charge par l’Assurance Maladie :

  • La téléconsultation doit être réalisée par un médecin libéral conventionné, quel que soit son secteur d’exercice ou sa spécialité médicale, un médecin salarié d’un établissement de santé ou d’un centre de santé.
  • La téléconsultation doit être organisée en visioconférence.
  • La téléconsultation doit s’inscrire dans le respect du parcours de soins coordonné. Vous devez donc passer par votre médecin traitant (si celui-ci n’est pas le médecin téléconsultant) sauf pour les patients de moins de 16 ans, les spécialités que l’on peut consulter en accès direct (gynécologie, ophtalmologie, stomatologie, chirurgie orale ou chirurgie maxillo-faciale, psychiatrie ou neuro-psychiatrie et pédiatrie), les situations d’urgence ou les patients n’ayant pas de médecin traitant désigné ou lorsque ce dernier n’est pas disponible dans un délai compatible avec son état de santé.
  • Afin de garantir une prise en charge de qualité, vous devez être connu du médecin téléconsultant et avoir eu au moins une consultation physique avec lui au cours des 12 derniers mois précédant la téléconsultation.

Quel est le rôle des mutuelles ?

Depuis plusieurs années, les mutuelles se sont intéressées au sujet. Axa a été la première assurance à proposer un service de téléconsultation médicale à destination des salariés d’entreprises couverts par une complémentaire santé. De nombreux assureurs ont suivi le pas et incluent aujourd’hui la téléconsultation dans leurs contrats de complémentaire santé. Depuis le 8 janvier 2019, l’assureur Generali et sa société d’assistance Europ Assistance ont également lancé un service de téléconsultation disponible en moins de 30 minutes depuis la France et l’étranger, permettant aux assurés d’obtenir un avis médical en cas d’indisponibilité de leur médecin traitant.

Vous avez une question sur la téléconsultation médicale ? N’hésitez pas à contacter les équipes d’ABACA.

1 : Enquête réalisée en ligne du 8 au 10 janvier 2019 auprès d’un échantillon de 1 018 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus.

Share This