Appelez-nous au 01 47 63 66 66

Suivant l’avis de la Haute Autorité de santé (HAS), le gouvernement a annoncé le 9 juillet la fin du remboursement de l’homéopathie au 1er janvier 2021. Quel est le calendrier ? Quelles sont les conséquences pour les adeptes de l’homéopathie ?

La commission de la transparence de la Haute Autorité de santé a rendu un avis défavorable quant à la prise en charge des médicaments homéopathiques par l’Assurance maladie. Cet avis a été suivi par la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzin, qui a annoncé le déremboursement progressif de ces médicaments. Le taux de remboursement passera de 30 % aujourd’hui à 15 % en 2020 puis à 0 % au 1er janvier 2021.

Un coût de 126,8 millions d’euros

En 2018, l’Assurance maladie a remboursé plus de 126,8 millions d’euros pour les médicaments homéopathiques, utilisés par 1 Français sur 10. Ces médicaments ont été inscrits au remboursement il y a plusieurs années, sans avoir été évalués scientifiquement comme les autres. C’est pour cette raison que le ministère des Solidarités et de la Santé a sollicité l’avis de la HAS. Cette dernière a analysé près de 300 études et examiné 29 contributions, dont plusieurs émanant de syndicats et sociétés savantes de médecins homéopathes et d’associations d’utilisateurs de ces produits. Elle a conclu à une efficacité insuffisante de ces produits pharmaceutiques.

Est-ce que l’on trouvera encore de l’homéopathie dans les pharmacies ?

Oui. Les traitements homéopathiques vont être sortis de la liste des médicaments sous convention tarifaire avec l’Assurance maladie. Ils deviennent une médication accessible avec ou sans ordonnance. Ils ne seront plus remboursés par la Sécurité sociale, mais ils seront toujours disponibles dans les pharmacies.

Le déremboursement aura-t-il un impact sur le prix de l’homéopathie ?

Oui. Le calcul du prix des granules va changer en raison de trois facteurs :

  • Tout d’abord, le déremboursement lui-même.
  • Ensuite, la hausse de la TVA. En effet, les médicaments remboursés entièrement ou partiellement par la Sécurité sociale bénéficient d’un taux de TVA à 2,10 %. Avec le déremboursement, les produits homéopathiques seront soumis à une TVA de 10 %.
  • Enfin, la hausse probable des prix. Le prix des médicaments remboursés par la Sécurité sociale est fixé par le Comité économique des produits de santé en négociation avec les laboratoires. S’ils ne sont plus remboursés, le prix des médicaments est alors libre. Les laboratoires pourraient augmenter leur prix pour compenser la baisse des volumes attendue. Après la vague de déremboursement de l’année 2011, la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) a ainsi analysé les impacts sur les tarifs des médicaments concernés : 54 % d’entre eux ont vu leurs prix augmenter, avec en moyenne une hausse de 39 %.

Quels sont les impacts pour les consultations chez les médecins homéopathes ?

Aucun. Les médecins homéopathes sont des médecins diplômés ; ils ne sont pas spécialistes. Les consultations continueront à être prises en charge par la Sécurité sociale, sans aucun changement.

Quel rôle pour les mutuelles santé et les assureurs ?

Avec la mise ne place de la réforme 100 % santé, le déremboursement de l’homéopathie… Les mutuelles santé et les assurances doivent se repositionner dans ce nouvel environnement « santé ». Elles devraient pour certaines envisager de prendre en charge le remboursement de l’homéopathie dans les forfaits de leurs adhérents, comme elles le font déjà pour les consultations d’ostéopathie, de psychologie… Cette prise en charge pourrait être intégrée dans des garanties « médecines douces » ou des options « bien-être ».

Le conseil ABACA

Chaque mutuelle santé ou assurance propose des prestations différentes, à la fois en matière de couverture comme en matière de tarifs, qui vont évoluer dans le cadre de ce nouveau contexte. À l’affut des évolutions, notre équipe vous accompagnera et vous aidera à trouver la meilleure couverture santé si vous souhaitez une prise en charge de vos médicaments homéopathiques.

Share This